Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

Wikileaks et ecommerce

Daniel Broche #Actualité, #Opinion, #paiements & confiance, #wikileaks

Quel rapport entre Wikileaks et la vente en ligne ?

Jusqu'à aujourd'hui aucun. Mais ce soir je m'interroge: Dois je inciter les clients de notre site marchand Discounteo à opter pour des moyens de paiements alternatifs à Paypal, Visa et Mastercards ?

Les partisans de Wikileaks appellent au boycott de ces sociétés qui ont bloqué le site de Julien Assange en dehors de toute décision de justice. Je suis personnellement abasourdi et révolté par l'ampleur de la sanction et la façon de procéder digne des dictatures. Mais je pense que c'est au consommateur de trancher et pas au e-marchand pour que le boycott soit représentatif.

Toutefois ces dernières heures il semble que les représailles des hackers contre les plate-formes de paiement cité plus haut commencent a sérieusement nuire à leur qualité de réponse en pleine période de noël ! (je n'aurais jamais parié sur le fait que Wikileaks soit un argument de plus contre 3D secure...) Si cela se confirme, les e-marchands pourraient avoir un intérêt clair à informer les clients qu'il vaut mieux passer par d'autres plate-formes monétiques s'ils veulent éviter les déconvenues. Reste à disposer de canaux alternatifs à ces trois mastodontes: Vous en connaissez beaucoup en dehors des solutions de crédit de nos banques qui puissent facilement se déployer sur Ogone ou Atos ?

Une chose est sûre: Pour la première fois cette année depuis plusieurs années je n'achèterai aucun cadeau de noël sur Amazon. Si n'importe quel gouvernement peut désormais rayer de la carte du web un site sans qu'un jugement ne soit prononcé, c'est tout sauf la route vers la régulation...

MAJ: Les révélations de Wikileaks à propos de Mastercard et Visa en Russie sont encore plus inquiétantes puisque ce se sont des oligopoles commerciaux qui prennent la décision unilatérale de bloquer un organe de presse.

J'ai commis une erreur dans mon post initial: La suppression du nom de domaine wikileaks.org a bien été le fruit d'une décision de justice: Une banque des Caïman a fait valoir qu'un de ses employés avait communiqué a Wikileaks le détail des montage d'évasion fiscal d'un de des trusts qu'elle héberge: Deux poids deux mesures: si les fuites bancaires à propos d'évasion fiscale vont vers le gouvernement allemand ou français on applaudit, mais si c'est vers wikileaks on applique la sanction ultime !

BONUS: un petit film pour ceux qui ont raté le début de l'histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Antoine 21/12/2012 16:34

J'ai entendu ce matin sur Europe 1 qu'ils parlaient du blocage de Visa et Mastercard par des attaques
Quel impact sur les sites marchands ?

Hervé 21/12/2012 16:34

En France on à la chance de pouvoir utiliser les CB (Gie Carte bleue) et MisterCash en Belgique qui sont indépendants de Visa et Mastercard

Daniel 21/12/2012 16:34

Pour l'instant il semble que ce ne soit que les sites vitrine de Visa et Mastercard qui sont touchés
En même temps si les transactions sont ralenties, vont ils vraiment communiquer dessus ???
Les révélations ce matin montrent à quel point la dépendance aux systèmes de paiements US est difficile à contourner !
http://www.lepoint.fr/monde/wikileaks-visa-et-mastercard-au-coeur-de-troublantes-revelations-08-12-2010-1272689_24.php
Pour les e-commerçants qui ne vivent que de transactions monétiques, tout ceci incite à réfléchir sérieusement à une diversification des méthodes de paiements...

Fabrice 21/12/2012 16:34

"Une chose est sûre: Pour la première fois cette année depuis plusieurs années je n'achèterai aucun cadeau de noël sur Amazon."
Je ne comprends pas le lien entre cette remarque et Visa et Mastercards.

Daniel 21/12/2012 16:34

Parce qu'Amazon aussi a contribué à l'action de censure de Wikileaks en fermant son hébergement sous prétexte que Wikileaks ferait des victimes, ce qui reste à prouver:
http://aws.amazon.com/message/65348/
OVH en France a plus de courage et prend la bonne décision en demandant à la justice de trancher. Dommage OVH n'est pas marchand :-)

Sébastien 21/12/2012 16:34

Je vais peut être me faire l'avocat du diable, mais je suis persuadé qu'il y a certaines informations qu'il vaut mieux ne pas rendre public. Ne serait-ce que pour la sécurité des gens qui pourrait se retrouver mêlées à ça (soldats, diplomates, personnel administratif et cie).
Maintenant, il est clair que les représailles contre Wikileaks sont assez énormes. Mais ça ne m'inquiète pas outre mesure, j'imagine qu'ils se doutaient bien qu'ils ne pouvaient pas rendre public autant d'informations classées "confidentiel" ou "secret défense", sans risquer quoi que ce soit.
Comme on dit, à jouer avec le feu, on finit par se brûler. Et j'ai bien peur que Julian Assange, à jouer avec un lance-flamme, se brûle très méchamment.

RemyA 21/12/2012 16:34

Avec cette censure des moyens de paiement contre wikileaks, nous voyons encore une fois le travers d'un choix limité dans les fournisseurs d'un service essentiel. Heureusement que ce n'est pas pareil pour l'hébergement : le lâchage de wikileaks par le cloud d'amazon n'a pas empêché son existence. De plus, le support d'une communauté a permis la création de centaine de sites miroirs. Autre bonne chose, l'architecture du système DNS qui fait qu'un pays ne peut faite disparaitre un site même si des root-servers sont installés sur son sol.
En ce qui concerne la décision de justice, le juge est revenu en arrière en Mars 2008. Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/WikiLeaks#Suisse_et_Californie

Facebook Twitter RSS Contact