Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

Le web, la marque et le commerçant

Daniel Broche #e-commerce: généralités

« Le monde se divise en deux catégories : ceux qui achètent en magasin, et ceux qui achètent sur le web.» Dans le western du far-web, cet adage fait encore recette.

Et pour cause: Bien malin est celui qui peut déjà savoir comment va évoluer le rapport de force marque - distributeur dans les années à venir. Deux billets récents mettent en lumière des signes qui annoncent plus qu'une évolution:

Il est tout de même curieux que des marques développent des campagnes promotionnelles importantes (Offres de réduction, cadeaux, packs...) et dans le même temps bloquent des canaux de vente en pleine croissance comme le web.
A court terme ce type de décision est compréhensible: Il faut tenir compte d'un historique commercial. A long terme, les conséquences sont plus difficiles à prévoir, mais l'impact est loin d'être anecdotique.

Dans l'alimentaire ou le sport la montée en puissance des MDD en volume puis en qualité pousse les marques à innover mais aussi à se focaliser sur des segments de plus en plus précis et limités. Le prix du linéaire en magasin ne laisse pas de la place pour tout le monde.

Les enjeux écologiques interpellent le modèle économique qui privilégie le renouvellement au recyclage. Il est clair qu'une réserve énorme de services à valeur ajouté arrangerait fabricants et distributeurs européens, puisque maintenant que la production est principalement située en Asie. Mais pas grand monde ne sait comment s'y prendre pour switcher de modèle.

Se réinventer au risque d'être de plus en plus à l'étroit dans une niche dont les profits diminuront au fur et à mesure que le consommateur perdra la perception de ce qui fait la vrai différence: Tout un programme. Je doute qu'il se fasse en se privant de l'arme de distribution massive que devient le web.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Scott 21/12/2012 16:33

Je te rejoints sur un point important, c'est le fait que cette décision se comprenne sur le court terme.
Le web est généralement associé au discount, c'est à celui qui sera le moins cher...
On peux donc comprendre que les marques hésitent fortement à entrer sur ce canal de distribution.
Mais à long terme, qd on fera autre chose que du discount sur internet, les marques sélectives y viendront.
Remarque très intéressante que la taille des linéaires dans le monde physique...

Davy 21/12/2012 16:33

Quand est-ce que tu te recycles dans la vente de service : je veux un lave-vaisselle chez moi avec une véritable qualité de service :
1) tu me rachètes mon lave-vaisselle pour x mois de service (fonction de la marque et de la date d'achat)
2) tu me livres les consommables (tablettes de détergent, sel régénérant, etc.)
3) tu viens réparer les pannes éventuelles / échange standard si irréparable
4) si je déménage, tu reprends mon lave-vaisselle là où il est et tu m'en installes un dans mon nouveau chez moi
5) tout ça pour 10-50€/mois selon le modèle et les SLA et la durée d'engagement

jean-pierre 21/12/2012 16:33

Je crois également que le monde des marques se divisent également en catégories : celles qui vont sur le web pour contrer leur distributeur (tu as parlé du sport ...) et celles qui n'y vont pas de peur de les froisser. Mais cela pourra-t-il encore durer longtemps ?

Facebook Twitter RSS Contact