Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daniel Broche
Manipulating search engines for profit become a serious problem (Brin & Page 2000)

Mardi de la peur

Daniel Broche #paiements & confiance

Entre l'hypothétique faillite de l'Islande et le dévissage des banques anglaises, il y a toujours la place pour un sujet e-commerce flippant. La peur peut être à la base de business très rentables à développer sur le net. Dernier exemple en date que j'ai découvert au salon e-commerce: CLICPROTECT.

Mardi de la peur: picture Crossing night by danielbroche
Crossing night, première mise en ligne par danielbroche.

Le site officiel ne dit pas grand chose sur la solution pour l'instant... La page sur le site du salon non plus. Heureusement, la plaquette et le brief que j'en ai eu sont plus explicites.

Le principe de CLICPROTECT sera de faire payer 2€ en plus au consommateur au moment de son achat contre la promesse de s'occuper de tous ses litiges éventuels: délai non respecté, marchandise abîmée, sécurité de paiement, etc...
En cas de problème, ce service gère la relation avec l'e-marchand au lieu du consommateur et recherche "LA solution conforme à votre commande initiale".

Enfin, la plaquette mentionne: "En cas de refus du site marchand, CLICPROTECT ira jusqu'au tribunal. Vous disposez en effet d'une garantie de 20 000€ de frais d'avocats et de procédures couverte par notre partenaire exclusif, le groupe MMA assurances."

Côté e-marchand, le service propose de créer une "confiance client sans équivalent".

Après avoir discuté et réfléchi, je ne comprend pas quel intérêt un e-marchand aura à proposer un tel service sur lequel il ne touche aucune commission. En revanche j'imagine tout à fait le boulot supplémentaire et couteux que peuvent nous occasionner des avocats procéduriers et intransigeants.

Conclusion: Pour faire du commerce, il faudra désormais souscrire un support juridique à chaque achat. On n'est pas rendus !

Plus généralement, je me demande même si en empilant les verrous, on ne finit pas par stresser encore un peu plus l'e-consommateur ! Avec le risque final d'alimenter ses peurs du web et de perdre tout bonnement la vente...

Si vous êtes e-marchand et que vous avez également vu ce service, je serai curieux d'avoir votre ressenti.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Olivier b 21/12/2012 16:32

Je découvre ce "truc" sur ton blog. J'ai du passer à côté au salon et franchement c'est pas bien grave. Tu connais ma position vis à vis de ces gens qui batissent du business sur la peur, en la créant si besoin quand elle n'existe pas. Surtout quand statistiquement elle n'a pas de raison d'être. 97% des cyberconsommateurs sont satisfaits de leurs achats sur le net (Fevad). Encore un service inutile qui tente de grapiller des miettes dans le "beau gateau"...
Je dis pas qu'en 1999 ça aurait pas pu être rassurant, mais aujourd'hui... franchement, c'est pas sérieux !

ZISERMAN 21/12/2012 16:32

Tu as raison sur le fond... Mais tu devrais aller faire un tour dans tes montagnes pour te ressourcer et retrouver le chemin de la "sen attitude" ;) car j'ai l'impression que "tu te fais peur".

ZISERMAN 21/12/2012 16:32

Après l'angoisse du lundi, le mardi de la peur, je crains le pire pour aujourd'hui ;-)

Oliv' 21/12/2012 16:32

l'histoire ne dit pas si l'e-client est protégé également contre les défaillances ou abus de Clicprotect... quand la peur sert à faire du business, on a affaire à des camelots !
Oliv' from Energy Trip - activateur de voyages

Guilhem 21/12/2012 16:32

Effectivement la sécurisation ne marche que si elle est profitable pour tous.
Une transaction qui échoue pèse sur le site marchand comme sur l'acheteur: du temps, des coûts qui se répercutent sur le prix de vente.
Et déjà en lui-même le coût d'acquisition de l'argent est impactant sur le résultat net des sites marchands, les pourcentages à la transaction diminuant d'autant la performance des commerçants.
C'est donc en travaillant sur les deux tableaux que l'on peut significativement générer de la valeur ajoutée pour le site marchand.
Pour rebondir sur l'argument d'Olivier, 97% des cyberconsommateurs sont satisfaits de leurs achats sur le net (Fevad).
A mon sens la question est la suivante: qui va récupérer la réserve de marché que sont les internautes frileux, dans l'attente d'une solution différente, sans saisie de données personnelles en ligne, sans carte bancaire?
D'autres solutions que Clicprotect existent, bénéfiques tant pour les consommateurs que les commerçants.
Je peux vous en parler par ailleurs.

cobolian 21/12/2012 16:32

Et ce n'est que dans un sens, le commerçant lui n'est pas protégé contre les indélicats.

Villain Jean-Christophe 21/12/2012 16:32

Bonjour,
Nous avons lu avec intérêt vos échanges.
Le contenu des débats reflète, pour notre part, une information incomplète du service ClicProtect(en ligne prochainement).
ClicProtect répond à un besoin clairement identifié.
Les deux freins majeurs des internautes pour acheter sur Internet sont la sécurité du paiement et la crainte du litige comme sa gestion.
Si pour le premier des solutions efficaces existent, le second reste encore à notre avis sans solution simple, organisée et précise.
Selon la FEVAD , bien que 97% des internautes se disent satisfait de leur achats, 38% des cyber-acheteurs n'ont pas encore toute confiance dans le e-commerce. Sur 20 millions de cyber acheteurs cela représente quand même un peu de monde qui seraient très certainement disposés à acheter plus et plus souvent pour la plus grande joie des sites marchands.
Quand aux 10 millions d’internautes qui eux se refusent pour l’instant d’acheter sur le web, c’est bien que les solutions qui leurs sont proposées aujourd’hui ne leurs conviennent pas.
Clicprotect permet d’assurer au clic son panier contre tous les litiges que le cyber –acheteurs pourrait rencontrer avec le site marchand.
Notre garantie s’inscrit en ligne directe des lois qui régissent la vente sur Internet.
Clicprotect est un tiers confiance, qui nécessairement prend en compte les droits et obligations des 2 parties.
Si le site marchand n’est pas en faute, nous sommes là pour l’expliquer très clairement au cyber-acheteur.
A l’inverse, une solution doit être trouvée, en dépassionnant les débats, de professionnel à professionnel.
Pour tous les marchands qui entendent respecter leurs obligations, le litige sera réglé dans le cadre de notre médiation.
Pour les autres, Clicprotect amène aux cyber-acheteurs, pour faire valoir leurs droits, une garantie de 20.000 € de frais d’avocat et de procédures.
La France compte environ 37.000 sites marchands.
Pour une centaine d’entre eux tout se passe plutôt bien puisqu’il capte 60% des transactions réalisées.
Pour tous les autres, leur déficit d’image et de notoriété est un handicap certain pour créer la confiance nécessaire à l’acte d’achat.
Clicprotect est une solution nouvelle, pertinente pour rassurer l’internaute, qui ne coûte rien au site marchand, qui devrait avoir un impact rapidement mesurable sur son taux de transformation, son panier moyen et donc sur son chiffre d’affaire.
La pertinence d’un service se mesure aux besoins auquel il répond.
Pour notre part, nous sommes certains que Clicprotect est une solution nouvelle à la nécessite pour tous de pouvoir acheter ou vendre sur le web en toute confiance.
Bien cordialement
Jean-Christophe VILLAIN (Directeur du Développement – CLICPROTECT SAS )

Daniel 21/12/2012 16:32

Merci pour ces précisions
En tant que marchand, je suis toujours circonspect vis à vis des solutions qui ne me coutent rien et m'apportent beaucoup.
J'attends donc de voir en pratique votre solution fonctionner pour me faire un avis définitif.
Bon courage pour le lancement !

pierre 21/12/2012 16:32

C'est quoi la différence avec FIANET ?
Et face à un litige avec vente-privé.com, ils vont aller où avec 20000€ (dailleurs vous avez lu les cdv de vente-privés.com...je dit cela comme ça) C'est le risque pour les petits de soucis...les gros, ils ont déjà un service juridique prêt au combat. Mais bon toute initiative permettant de rassurer est bonne.

Daniel Broche 21/12/2012 16:32

Clic protect est lancé

C'est fait, le service Clicprotect de MMA est en ligne. J'ai déjà exprimé mes doutes sur ce service lancé par MMA a destination des cyberacheteurs qui ont peur d'un litige. Deux des fondateurs (Jean-Christophe Villain Jean-Paul Maze) expliquent plus en...

Facebook Twitter RSS Contact